Actus

Toutes les actus des 150 ans de l'IRSA

Il y a un mois environ, le service communication de l’IRSA s’est déplacé à Sup de Pub Bordeaux pour rencontrer les élèves en Master 1 marketing événementiel et relations publics pour présenter les 150 ans de l’Association et amorcer la collaboration.

En effet, les étudiants prêteront main forte à l’IRSA pour organiser les festivités. Relations presse, stratégie de communication, créations visuelles… Ils mettront à contribution leur regard neuf, leurs compétences et leur motivation pour organiser un anniversaire digne de ce nom !

Nous avons demandé à Hélène Lagardère, rédactrice de « La balade » dans Le Mag du journal Sud-Ouest, et intervenante en master à Sup de Pub Bordeaux, de nous parler de cette collaboration.

En quoi cette collaboration est-elle intéressante pour vos élèves ?

Dans un programme comme celui de la quatrième année du master Marketing de l'événementiel, il est primordial de confronter les étudiants à des projets concrets. Travailler avec l'IRSA est une opportunité passionnante pour nos étudiants : le sujet de la situation de handicap, les besoins très réels de l'Institution, le "brief" demandé qui englobait beaucoup d'actions de communication sont autant d'atouts pour que les élèves puissent puiser dans leur capacité de réflexion. Ils ont été passionnés par le sujet, très heureux de pouvoir travailler pour une noble cause. Ils ont tout de suite mis beaucoup d'énergie dans leur travail et ils ont tenté de répondre au mieux aux demandes variées de l'Institution.

Qu’attendez-vous de cette collaboration ?

Un échange professionnel ! L'IRSA les considère comme des collaborateurs à part entière, l'Institution est très respectueuse de leur savoir-faire. Et je suis là pour accompagner les travaux, pour fluidifier les rendus, pour gérer une équipe d'étudiants pleine de bonne volonté. Les étudiants vont acquérir une réelle expérience de travail. Ils pourront en faire état sur un CV, c'est une chance formidable ! Dans un cursus professionnel, c'est très important d'avoir des expériences diverses. L'IRSA leur permet de réfléchir sur un sujet de société fort, qui a du sens. C'est passionnant et très enrichissant pour les étudiants. Grâce à l'IRSA, ils ont abordé un champ que beaucoup d'entre eux ne connaissaient pas, la situation de handicap. Ils en sont sortis grandis !

C’est donc avec beaucoup de hâte que nous attendons le résultat de cette collaboration, Merci à Sup de Pub, à Madame Lagardère et à ses élèves pour leur aide précieuse.

Pouvez-vous nous présenter l’établissement ?

Le Radisson Blu est un hôtel présent dans quelques villes françaises, dont Bordeaux, appartenant au groupe DockG6. L’hôtel situé à quelques pas de la Cité du Vin a ouvert ses portes en 2018 et comprend une salle de sport, différents espaces bar et restaurant, un terrain de golf, un espace spa, des salles de réunion et la salle de restaurant Dans Le Noir.

Est-ce que vous pouvez nous parler du restaurant Dans Le Noir ?

L’approche, c’est d’abord une expérience sensorielle. Vous êtes plongés dans un monde inconnu : le noir absolu. Il faut savoir que la vue est le premier sens en action quand on mange. L’idée c’est, qu’à partir du moment où on est privé d’un sens, les autres se développent automatiquement. Le but est que vous arriviez à deviner 80% des plats que nous vous servons. Et à la fin de l’expérience vous découvrez ce que vous avez mangé. Il n’y a bien évidemment pas de piège ! En revanche, pour que l’expérience fonctionne et pour obtenir un noir complet, nous demandons à nos clients de se séparer de leur téléphone portable le temps du repas. En tout cas, la majorité de nos clients repartent en étant très impressionnés par la fluidité, la capacité d’accueil et la qualité de l’expérience sensorielle. C’est un beau projet et une belle expérience humaine.

Laetitia Boucher, Conseillère Sociale et Instructrice en Autonomie de la Vie Journalière à l’IRSA nous parle de la bande dessinée qu’elle a elle-même illustrée et qui sortira prochainement !


Pourquoi avoir choisi ce support ?

La bande dessinée est selon moi un bon support pour faire passer des messages. On est à la fois sur du visuel donc peut être davantage impactant qu'un simple texte, le regard est "attiré" par le dessin, il permet également un ajout d'humour (et parfois de sarcasme) pour représenter des situations. Là aussi, le message a davantage d'impact, le lecteur s'en souvient. Et avec un peu d'humour, le message "passe mieux", nous ne sommes pas dans la moralisation mais dans la représentation de situations. En prenant à parti le lecteur, en souriant ensemble d'une situation, en se moquant un peu de nous-même aussi, c'est un moyen de dédramatiser. L'inclusion c'est un peu ça également, dédramatiser le handicap, le rendre accessible et compréhensible par tous et en rire aussi parfois en fonction des situations...

Mathieu Lixaute est Animateur socio-éducatif à l’IRSA, co-organisateur du défi voilier et l’un de ses futurs matelots. Il nous a accordé un petit moment pour nous parler de ce projet qui lui tient tant à cœur.

En quelques mots, peux-tu nous présenter ce projet de défi voilier ?

Le défi voilier c’est d’abord un projet collectif ! Avec mes collègues Joel Guenat, Marylène Dissake-Cormenier et notre directeur Thomas Rey, nous avons imaginé un projet qui réunirait les personnes accompagnées et les professionnels de l’IRSA autour d’une aventure humaine extraordinaire. Nous avons donc pensé à organiser un défi voilier qui partirait de Brest le 11 juin 2020 et qui accosterait à Bordeaux, lors de l’ouverture de la fête du Fleuve, soit le 18 juin 2020.

Nous remercions nos partenaires

ARS
Conseil général de Gironde
Charente Maritime
Lot et Garonne
XL Landes
MDPH
Ville de Bordeaux
APACOM
Atelier MBV
Chateau Picque Caillou
Dans le noir
Dock G6
La Boîte à Films
Laplante
Radisson Blu
Sup de Pub

TENEZ-VOUS INFORMÉ!